Flux RSS
RSSAbonnez-vous
Recherche

Le printemps du Cinéma

Une occasion pour nous de vous (re)présenter notre Balade de « Paris Cinéma ». En ce week-end qui annonce le printemps une balade entre l’Opéra et le Louvre, revivez les scènes de films cultes tout en apprenant les astuces des tournages dans Paris ! Rendez-vous le Dimanche 17 Mars à 11h ou 15h pour une balade de 2h !

Réservations et renseignements sur cette page.
17 euros par personnes. 25 participants maximum.

Les Mille et Une Nuits

Oubliez le quotidien le temps d’une balade aux pays des Mille et une nuits !! Les vendredis 29 Mars, 12 et 26* Avril à 18h, sur les mots de Shéhérazade, venez découvrir l’univers fantastique de ce recueil de contes vieux de plus d’un millénaire !!

Réservations et renseignements sur cette page !
25 euros par personne. 20 participants maximum (Billet d’entrée+ conférence+ équipement écouteurs).
* Le 26 avril le rendez-vous est à 17h30.

Paris Criminel et Mystérieux

Des monuments, des quartiers que vous pensez connaître ?! Certains ont été le théâtre de crimes sanglants et d’histoires étranges !! Découvrez avec nous les secrets de Paris pendant 2h de balade sur les quais de Seine !
Première visite le vendredi 5 Avril 2013 à 18h !

Réservations et renseignements à cette adresse.
17 euros par personne. 25 participants maximum.

N’hésitez-pas à consulter le reste de nos nouvelles visites sur Curiocites.com

A bientôt parmi nous ^_^.

A l’occasion de l’évènement de la semaine « Les Nuits capitales », lancé par la ville de Paris et Nuit Vive, Curiocités vous propose des balades toutes particulières !

Avec la nuit, les séquences « visio-balades » promettent une belle expérience ! Nos guides seront équipés de rétro-projecteurs de poche permettant d’illustrer leur propos avec des séquences animées, des vidéos ou des images.

A partir d’images, imaginez revivre les expositions universelles sur le Champ de Mars, l’histoire de St Germain-des-prés et la frénésie du Quartier Latin.

Comme dans toutes les balades Curiocités, un quizz se déroule tout au long des étapes du parcours et un cadeau sera offert au gagnant.

Enfin, pour partager un moment de convivialité, nous offrons une consommation  dans un bar partenaire en fin de parcours

Voici le programme :

1/Balade de St Germain-des-Prés

-Samedi 19 novembre à 17h

2/Balade du Quartier Latin (2 parcours)

-Dimanche 20 Novembre à 15h

3/Balade des Expositions Universelles

-Dimanche 20 Novembre à 17h

Comme toujours, le nombre de personnes est limité à 20 et pour les fidèles curios, nous vous proposons 50% de réduction sur vos places  avec le code NUITSCAP2011

Pour toute réservation, rendez-vous sur le site www.curiocites.com !

Voici une initiative qui peut ravir les amateurs de littérature mettant en scène Paris et forcément, nous voulions vous la faire partager !

Notre partenaire Parigramme publie son tome 2 de « Saga Parisienne » (nous avions déjà évoqué la saga dans un précédent article) et à cette occasion, une rencontre avec son auteur est organisée : Gilles Schlesser présentera et dédicacera les deux premiers tomes de cette trilogie.

Saga Parisienne : Tome 2

Saga Parisienne : Tome 2

Pour plus d’informations, « Saga parisienne », série en trois romans, raconte l’histoire d’une famille sur autant de générations, de l’Occupation à nos jours. L’intrigue se noue alors que le clan Ormen se déchire entre la collaboration et la Résistance. Un tableau de Picasso, L’Heure bleue, disparaît dans la grande rafle du 17 juillet 1942 pour ne ressurgir qu’un demi-siècle plus tard. Entre-temps, on se soupçonne, on oublie, on se souvient, on aime, on pleure…

Si vous êtes intéressé, réservez auprès de Marianne Paul-Boncour – mpaul-boncour@parigramme.fr- 01 44 83 89 21.

Le rendez-vous aura lieu à la librairie l’Écume des Pages au 174, boulevard Saint-Germain à 15h45 précises le Mercredi 16 Novembre. Puis ensuite au premier étage de Lipp.

Levez la tête et vous serez sans doute surpris par l’aspect des deux magnifiques façades au numéro 14 et 16 de la rue d’Abbeville. Elles sont parmi les plus belles façades art nouveau de la capitale, et croyez-nous, elles valent le détour !

Très bel immeuble de la Belle Époque, construit en style Art nouveau, le numéro 14 est un immeuble de rapport à six étages construit en pierre et brique. La façade fluide de l’immeuble reçoit un abondant décor de plantes rampantes : tiges et feuilles donnent une impression florale surprenante !

Au cinquième étage, la travée centrale forme une loggia richement ornée par des feuillages mais surtout agrémentée de figures fantastiques appelée chimères

Le numéro 16 est un immeuble d’angle avec la rue du Faubourg-Poissonnière ; il est antérieur de deux années au numéro 14, mais avec des sculptures en pierre, représentant des femmes, couvertes d’un voile léger, au-dessus des fenêtres des salles de réception du premier étage : ces femmes, hautes de la taille d’un étage, ont un indéniable charme “Belle-Epoque.

Profitez-en du coup pour admirer l’Eglise Saint Vincent de Paul : elle a été construite sur l’emplacement de l’ancien enclos Saint-Lazare où vivait Saint Vincent de Paul (1581-1660) et les prêtres de la Mission qui prirent ainsi le nom de Lazaristes. On dit qu’elle est la dernière grande Eglise « classique » de Paris. En outre, un square très agréable vous permettra de déguster votre sandwich lors des belles journées d’été.

Cette Eglise à également 2 anecdotes à mentionner …Un certain Louis Braille a été l’organiste de l’église et a pu perfectionner son système d’écriture tactile pour les aveugles sur les touches de l’orgue. Et puis, l’église a souffert de la Commune, ses clochetons reçurent sept obus et son perron, plus de vingt, tous tirés du Père-Lachaise ! On imagine la portée des canons mais surtout on peut voir les traces des dégâts.

Si vous vous baladez dans le quartier des Halles, vous risquiez d’avoir une surprise si vous êtes observateurs : 2 maisons indiquant le lieu de naissance de Jean-Baptiste Poquelin, c’est-à-dire notre cher Molière !

En fait, la plus insolite est évidemment la fausse qui est au 31 rue du  Pont Neuf : un tripier y habitait et on lui a fait croire que sa maison était la maison natale de l’écrivain. A l’époque, il n’y avait pas de cadastre pour vérifier mais peu importe ! Le tripier  fait alors ériger le bas relief et un buste pour donner un cachet à sa maison et surtout augmenter ses affaires !

Il faut savoir que chacun est libre, dans certaines limites, d’ériger une statue ou une plaque dans sa propriété privée. Et tant que l’on ne vas pas à l’encontre des lois existantes, on peut y inscrire ce que l’on veut…

Il n’empêche : Molière est né à l’angle de la rue Sauval et rue St honoré et une plaque  plus officielle l’atteste.

Pour la petite histoire, notre écrivain a du rencontrer un célèbre poète dans son enfance car Cyrano de Bergerac est né à quelques mètres de cette maison dans la même rue !

Un lieu à découvrir dans le parcours Urbangaming Paris et Les Halles et la balade Curiocités Châtelet-les -Halles

Le quartier Opéra regorge de curiosités …notamment grâce aux banques ! La preuve avec cette agence hors normes.

Construite au début du XXème siècle, l’agence centrale de la Société générale est un édifice remarquable pour la période Art nouveau à Paris. Fondée en 1864, la Société générale acquiert en 1905 un ensemble de 7 immeubles mitoyens dans le quartier de l’Opéra pour y installer son siège et son agence centrale.

Tout l’intérieur de l’Agence centrale a été refait dans le plus pur style Art nouveau, avec des détails floraux, un mélange subtil de métal, de bois, de vitraux multicolores et de mosaïques raffinées. Une magnifique coupole surplombe la salle centrale qui est représentée sur cette photo. Dans le médaillon qu’on voit en haut à gauche, on peut reconnaître le logo de la Société Générale : un S et un G entrelacés. Mention spéciale pour cette magnifique salle, toujours utilisée aujourd’hui, ainsi que pour l’imposante porte de la salle des coffres que vous pourrez admirer également.

Ce qui vous surprendra sera le contraste, quand vous sortirez de l’agence, entre l’intérieur entièrement réaménagé dans le style Art Nouveau … et la façade plutôt sobre. Mais l’important est de se dire qu’avec autant de moyens, c’est sûr votre argent est bien gardé !
Un lieu à découvrir dans le parcours Urbangaming – Paris et la Finance ou après la balade Curiocités du quartier de l’Opéra

L’Urbangaming permet de transformer la ville en terrain de jeux  à l’aide de tablettes tactiles lors d’événements professionnels.

Du coup, Curiocités est devenu un des pionniers à l’aide de parcours personnalisés. Par exemple, « Paris et la finance » pour une entreprise de progiciels financiers, « Paris et le Développement Durable » pour une entreprise de cosmétiques, « Paris enfance »pour une entreprise de puériculture …

Et bien sûr, des parcours de découvertes de quartiers tels que Montmartre, st Germain des Prés, Les Halles ou Bercy ont été également réalisés lors de différents séminaires : nous avons même réalisé un serious game comportant des questions de la société … insérées dans le parcours !

Imaginez donc pour votre prochain séminaire ou réunion avoir à retrouver les monuments  avec des vieilles gravures, dénicher les curiosités insolites et imiter des statues à l’aide de l’appareil photo de la tablette !

Aujourd’hui,nous souhaitons impliquer notre réseau de façon à faire diffuser le concept : le succès est tel que dans certaines entreprises une seule personne nous a permis au final d’avoir 8 opérations en 3 mois !

L’idée est la suivante : dans l’année qui vient, vous allez forcément participer à un séminaire ou une réunion de votre département. Aussi, suggérez l’Urbangaming auprès de l’équipe d’organisation et nous nous occuperons du reste.

L’opération signée, nous saurons vous remercier (vive les chèques-cadeaux !) et ferons en sorte que l’évènement soit le plus mémorable pour tous !

Au final, si vous êtes intéressés ou si vous avez une opportunité, contactez-nous !

C’était il y a un an :  l’exposition universelle de Shanghai a réservé une belle surprise …

Le pavillon français a été le pavillon étranger le plus visité… En même temps, ce n’est pas trop une surprise car concernant les expositions universelles, la France a toujours été au rendez-vous  surtout lorsque Paris les a organisés.

Aussi, une balade aussi insolite que nostalgique est de parcourir et retrouver les vestiges existants de nos expositions : même s’il nous en reste très peu, cela peut valoir le détour !

Par exemple, sur le parvis de la Cathédrale Notre-Dame, la statue de Charlemagne a été judicieusement repositionnée après avoir été exposée dans le pavillon Allemand en 1867. Il s’agit d’ailleurs d’une des seules statues en bronze parisienne qui n’ait pas été détruite par les nazis.

Si vous vous baladez du côté de St Germain-des-Prés, dans le square Félix Desruelles, vous pouvez observez un panneau présentant la Manufacture de Sèvres : il été rattaché au pavillon Français de l’expo de 1900 présentant notre expertise en céramique.

Toujours plus insolite, en continuant au Musée d’Orsay, vous observerez les animaux de Frémiet ainsi que les statues représentant les continents.

Sur le même thème, les bœufs qui gardent l’entrée du parc Georges Brassens sont issus de l’exposition de 1878 et le Zouave du Pont de l’Alma est le seul rescapé en place toujours sur le pont…

A suivre

Même s’il y en a 3 par an, c’est toujours la même question que l’on se pose … D’où vient l’origine du caractère chanceux (ou malchanceux) du Vendredi 13 ?

Il y a des origines religieuses : dans le nouveau testament, on associe le vendredi 13 au vendredi 13 Nissan de la Crucifixion de Jésus-Christ, qui précède le dimanche de la Résurrection.

Et même dans le récit biblique de la Création du Monde, le vendredi, veille de Shabbat, est le sixième jour ; le treizième jour est donc également un vendredi.

Mais il y aussi une origine historique, cette fois plutôt malchanceuse voire synonyme de malédiction : c’est le vendredi 13 octobre 1307 que le roi Philippe le Bel fait arrêter les membres de l’ordre du Temple dans leur enclos situé aujourd’hui dans le 3ème arrondissement de Paris.

Philippe Le Bel

Philippe Le Bel

Suit 7 années de procès et de torture afin qu’ils avouent des crimes qu’ils n’ont pas commis. Ceux qui reviennent sur leurs affirmations sont condamnés au bûcher en 1314 qui sera installé sur la pointe de l’Ile de la Cité (anciennement Ile aux Juifs).

Et c’est depuis ce bûcher que Jacques de Molay, grand mâitre du Temple, aurait lancé sa fameuse malédiction condamnant le roi Philippe Le Bel, le pape Clément et l’inquisiteur Guillaume de Nogaret à trépasser l’année suivante… evènement qui se produisit pour les 3 protagonistes..

La malédiction depuis le bûcher

La malédiction depuis le bûcher

Suivra la fin des Valois et la guerre de Cent ans : une belle malédiction qui quelque part aurait son origine … ce fameux Vendredi 13, date de leur arrestation.

Sachez enfin que certains d’entre nous sont atteints de « paraskevidékatriaphobie » : la phobie de ce jour particulier.

Profitez toutefois de ce Vendredi 13 pour conjurer le sort et si vous souhaitez revivre ces histoires sur place, n’hésitez pas à parcourir avec nous l’Enclos des Templiers et l’Ile de la Cité lors de nos prochaines balades de cet été !

Si vous êtes curieux de Paris, vous avez forcément déjà feuilleté un livre ou un guide des éditions Parigramme

Et bien, sachez que Parigramme propose désormais des romans !

Dès demain, vous pourrez découvrir le premier volume de Saga parisienne, vaste fresque romanesque racontant l’histoire d’une famille sur trois générations et soixante-dix ans de vie parisienne.

A cette occasion, vous pourrez croiser dans la capitale entre 15h et 18h le 7 et 14 Mai un ancien bus de la RATP aux couleurs de Parigramme et de leur livre : le premiers chapitre vous sera même offert !

Enfin, les éditions Parigramme organisent un rallye littéraire dans le Paris rive gauche des années 1950 !

Si vous souhaitez y participer, inscrivez-vous auprès de mpaul-boncour@parigramme.fr et rendez-vous au jardin du Luxembourg, devant les grilles de la place Edmond Rostand, dimanche 8 mai, à 15 heures précises.

Bonne lecture !

Articles plus anciens »